Sol León & Paul Lightfoot - STOP-MOTION

Nederlands Dans Theater / NDT 1

chorégraphie

Sol León & Paul Lightfoot
 

assistant des chorégraphes

Jorge Nozal
 

musique

Max Richter: 'Ocean House Mirror', 'Powder Pills Truth', 'He is Here', 'Everything is Burning', 'On the Shore', 'End Title', 'How to Die in Oregon', édités par Mute Song Limited ;

'Sorrow Atoms', 'Monologue', 'A Lover's Complaint', aimable autorisation de Atlantic Screen Composers ;

'November', édité par IMAGEM UK LTD.

 

lumières

Tom Bevoort

scénographie

Sol León & Paul Lightfoot

costumes

Joke Visser, Hermien Hollander

conception vidéo

Sol León & Paul Lightfoot

 

caméra & réalisation
Rahi Rezvani

caméra & montage

Dicky Schuttel

remerciements

Stefan Zeromski,
Saura Lightfoot-León,
Hector the kestrel

avec

8 danseurs

durée

34 minutes

première

29 janvier 2014, Lucent Danstheater, La Haye (NL)

 

captation vidéo

cliquez ici

(mot de passe)

STOP-MOTION

For Saura

Rythmé par les compositions hypnotiques de Max Richter, Stop-Motion est un magnifique poème visuel en noir et blanc, variation kaléidoscopique sur les notions de séparation et de transformation. La pièce témoigne d’une écriture sophistiquée dans une scénographie aussi efficace qu’épurée.

PRESSE
 

" (...) Stop-Motion est un autre cadeau du duo : les interprètes du NDT 1 semblent y explorer toutes les possibilités du mouvement, qu’il soit ralenti, comme découpé dans l’espace, ou dédoublé. Jouant avec des effets simples – un sol recouvert de poussière blanche, un voile noir – et avec des images vidéo, la chorégraphie est ici un poème visuel sur les créations musicales de Max Richter. On en redemande ! " Philippe Noisette, 19 mai 2017

" (...) Les deux pièces de Sol Léon et Paul Lightfoot, Safe as Houses et Stop-Motion, au-delà de montrer l’héritage de leur maître Jiří Kylián, dévoilent les signes de leur recherche chorégraphique, enrichissante pour les danseurs de la compagnie. Les mouvements sont moins stylisés, les ports de bras sont plus accentués et deviennent la partie la plus expressive des corps. En allant plus en profondeur, derrière ces deux chorégraphie il y a des histoires humaines et des symboles bien précis. (...)

Stop-Motion reste une pièce plus intimiste et spirituelle fondée sur l’idée de déconstruction bien qu’elle délivre à la fin un message d’ouverture et d’espoir. Ces concepts sont renforcés par des vidéos qui accompagnent un parcours de transformation  qui se fait tout en douceur, sur les notes de la musique mélancolique de Max Richter. Le solo du danseur qui lutte contre la poudre est remarquable, symbole d’une matérialité qui n’existe plus." in: Chroniques de danse, 26 juin 2017

" (...) Dans ce bal qui oscille entre rigueur monastique et symphonie pastorale, les sauts silencieux sont aussi fascinants que les déliés de pieds, de bras et de mains. Même culte de l’essence et du mouvement qui enferme un état d’âme avec Stop-Motion, dansé sur une musique de Max Richter. Une réflexion sur les thèmes de l’adieu et de la transformation, où un duo est exécuté sur un sol recouvert de poudre blanche magnifiant le mouvement. En toile de fond, le visage de Saura, la fille de Sol León et Paul Lightfoot, projeté sur grand écran.

Dansés avec l’exigence de la technique classique, et une théâtralité maîtrisée, ces deux ballets en noir et blanc livrent la peinture mélancolique d’un monde qui a perdu sa couleur, mais pas sa flamme. Ce furent assurément les deux plus beaux spectacles que le couple présentait à Chaillot-Théâtre national de la danse en juin 2017. Performances dont ils signaient également les décors et les costumes, et dans lesquelles se profilait, sans l’once d’un plagiat, l’héritage de leur maître, Jiri Kylián." Serge Gleizes, The Good Life, 18 mai 2018

 

SOL LEÓN & PAUL LIGHTFOOT
 

Au cours des 26 années de leur duo chorégraphique, Sol León et Paul Lightfoot ont bâti un répertoire riche de plus de cinquante ballets contenant un large éventail de pièces diverses où affleure une voix artistique affirmée et novatrice. Leur univers chorégraphique à la fois tendre, puissant et parfois comique, est ancré dans l’émotion et s’appuie sur des aspects théâtraux. Chorégraphes maison du NDT depuis 2002, leur voyage artistique et affectif est la célébration d’un style imprévisible et iconoclaste ainsi que d’une inépuisable discipline de travail León et Lightfoot dévoilent sans scrupules leur fragilité, leurs joies ou leurs difficultés personnelles dans leur travail de création. Ainsi, ils ont su insuffler à la compagnie une capacité à prendre des risques et repousser les limites de la créativité, faisant du NDT l’une des meilleures compagnies de danse moderne sur la scène nationale et internationale.

Sol León intègre le NDT 2 après avoir été diplômée de l’Académie du Ballet National de Madrid en 1987. Deux ans plus tard, elle rejoint NDT 1 et interprète des chefs-d’œuvre de Jiří Kylian, Hans van Manen, Mats Ek et Ohad Naharin. Elle continue de danser jusqu’en 2003 avant de se consacrer pleinement à la chorégraphie. León devient directrice artistique du NDT en 2012.

Paul Lightfoot étudie à la Royal Ballet School de Londres. Il intègre NDT 2 puis NDT deux ans plus tard où il danse jusqu’en 2008. Au cours de sa carrière de danseur, Lightfoot se lance dans la chorégraphie et crée de nombreuses pièces avec Sol León pour le NDT. Lightfoot devient directeur artistique du NDT en 2011.

Stop-Motion en France

Biarritz / La Gare du Midi : les 7 et 9 novembre 2019

Bordeaux / Grand Théâtre, Opéra National de Bordeaux : les 20, 21, 22 février 2019
Paris / Chaillot, Théâtre national de la danse : 22 > 30 juin 2017

kumquat.png