Marco Goecke - MIDNIGHT RAGA

Nederlands Dans Theater / NDT 2

chorégraphie

Marco Goecke

 

assistante du chorégraphe

Hedda Twiehaus

musique

Ravi Shankar :
Raga Puriya-Dhanashri Gat in Sawarital /

Etta James :

I’d Rather Go Blind

lumières

Udo Haberland

 

scénographie & costumes

Marco Goecke

dramaturgie

Nadja Kadel

production

Nederlands Dans Theater

durée

10 minutes

 

danseurs

2 danseurs

 
première

30 mars 2017,

Zuiderstrandtheater,

La Haye (NL)

liens & téléchargements

> performance sheet (EN)

> dossier de diffusion (FR)

> contexte

> captation vidéo (mdp)

> photos haute rés. (mdp)

> photos basse rés. (mdp)

> fiche technique (mdp)

> film Mezzo / La Belle Télé (2018),  réalisé par Louise Narboni (mot de passe)

Dans cette création 2017, « Midnight Raga » (Raga de minuit), Marco Goecke, en utilisant les couleurs bleues profondes de minuit, fait référence à la musique classique indienne. L’oeuvre du compositeur-musicien indien Ravi Shankar en est le point de départ, sans avoir recours à des éléments de danse indienne. « L’Inde me fascine depuis un certain temps ; la vie y est tellement concentrée et intense, immatérielle en apparence, alors que beaucoup de gens y vivent et meurent dans la pauvreté la plus abjecte », dit le chorégraphe. Les deux danseurs de la pièce incarnent merveilleusement bien la frénésie gestuelle du langage si typique du chorégraphe.

Midnight Raga est un bijou étincelant - De Volkskrant ****

Subliment dansé - Theaterkrant ****

Il n’y a pas de superlatifs pour décrire le travail hallucinant de Goecke, c’est à savourer en silence - Leidsch Dagblad

Le langage de Marco Goecke est un flux immuable de mouvements nerveux, minutieusement ordonnés (…) à couper le souffle - Leidsch Dagblad

 

MARCO GOECKE

Marco Goecke définit son travail comme un rêve éveillé, quelque part entre songe et réalité. Son interprétation avant-gardiste de la danse lui a valu d’être élu chorégraphe de l’année 2015 par le magazine spécialisé TANZ. Au total, il a créé plus de 60 chorégraphies pour des compagnies internationales.

 

Né à Wuppertal, en Allemagne, Marco Goecke reçoit sa formation de danseur au Heinz-Bosl-Stiftung de Munich ainsi qu’au Conservatoire royal de La Haye. Il intègre par la suite le Staatsoper im Schiller Theater de Berlin puis le Théâtre Hagen. 

Après ses débuts en tant que chorégraphe à Hagen et à la Société Noverre de Stuttgart, Goecke crée des ballets pour le New York City Ballet (Mopey, 2004) et pour le Ballet de Stuttgart (Sweet Sweet Sweet, 2005). Il est par ailleurs nommé chorégraphe résident de la compagnie la même année. Son interprétation du classique Casse-Noisette (2006) — tout comme ses œuvres Alben (2008), Fancy Goods (2009), Orlando (2010), in sensu (2011), Black Breath (2012), Dancer in the Dark (2012) et On Velvet (2013) — connait un succès retentissant.  

 

Ses spectacles en solo, Äffi et Mopey, sont entrés au répertoire du Ballet de Stuttgart et du Scapino Ballet Rotterdam, et ont été présentés dans de nombreux galas à travers le monde. Marco Goecke crée également des œuvres pour le Ballet de Hambourg, le Ballet de Leipzig, le Nederlands Dans Theater, le Ballet national de Norvège, le Pacific Northwest Ballet, Les Ballets de Monte-Carlo, le Berlin State Ballet, la Sao Paulo Companhia de Dança et le Ballet de Zurich.

 

Après avoir collaboré pendant plus de sept ans avec le Scapino Ballet Rotterdam en tant que chorégraphe résident, Marco Goecke accepte le poste de chorégraphe associé au Nederlands Dans Theater en 2013.

kumquat.png